SOUTENUS PAR "LE FRONT DE GAUCHE DU CHABLAIS" POUR UNE ALTERNATIVE ANTILIBÉRALE, SOLIDAIRE, ÉCOLOGIQUE DANS LA 5eme CIRCONSCRIPTION.

lundi 31 mars 2014

Communiqué de presse Thonon le 31 mars 2014


Communiqué de presse de la liste L'Humain d'abord à Thonon :


Le second tour des élections municipales à Thonon, comme partout en France avec la poussée de la droite et de l'extrème-droite, est un sévère avertissement pour le parti socialiste et ses alliés gouvernementaux. 
Dimanche à Thonon, la liste fusionnée PS/EELV n'a même pas retrouvé le total des voix de ces deux listes au premier tour, ni leurs pourcentages cumulés!

La droite, fortement mobilisée, recueille au total 77% des suffrages exprimés et Jean Denais est réélu de justesse. 
Une grande partie de l'électorat populaire qui s'était porté sur la liste L'Humain d'abord à Thonon, soutenue par le Front de Gauche au premier tour, ne s'est pas reconnue dans les différents choix restants en lice, tous les candidats étant restés sourds à nos propositions pour plus d'égalité, de solidarité et de vie démocratique.

La réélection du maire sortant n'est pas une bonne nouvelle pour les thononai(se)s, surtout pour les plus exposé(e)s à la crise, au manque de solidarités, aux discriminations de toutes sortes, au déficit de démocratie locale...

Ces résultats sonnent comme un coup de semonce dans la vie politique nationale et locale. L'abstention croissante, la poussée du FN, les progrès de la droite sont à la mesure de la déception populaire engendrée par les mesures gouvernementales. 
Ces orientations libérales, nous l'avions dit depuis longtemps, conduisent dans le mur ! Nous y sommes.

Il nous faut aujourd'hui reconstruire, à Thonon comme dans tout le pays, une gauche de résistance, une gauche qui n'abdique pas devant le MEDEF ou face aux diktats de la commission européenne ! Une gauche qui rassemble sur des bases clairement anticapitalistes, sociales et écologiques. 

Les membres de la liste et du comité de soutien de L'Humain d'abord à Thonon ont décidé de poursuivre sous d'autres formes l'action de terrain engagée depuis des mois au plus près des préoccupations des citoyen(ne)s. Cette démarche politique est porteuse d'espoir, la dynamique populaire créée et le bon résultat de notre liste au premier tour en témoignent.
Avec tous ceux qui voudront nous rejoindre, 
nous ne lâcherons rien !

Thonon le 31 mars 2014

dimanche 16 mars 2014

"L'humain d'abord Thonon" (FDG), interdit de débat !


URGENT

Distribution sur le marché du tracte de protestation ci-dessous

La rédaction de Télé 8 Mont-Blanc vient de faire savoir à Guillaume Vaucouleur que seules les listes de Jean Denais, Christophe Arminjon, Georges Constantin, et Elisabeth Charmot étaient conviées à participer au débat qui doit être enregistré ce vendredi à l'espace des Ursules à Thonon. La liste de Gilles Joly est également écartée.
  
 Après nous avoir interdit le débat en direct sur France-3-Alpes le mois dernier, nous assistons à nouveau au baillonnement de l'expression publique du Front de Gauche et de son candidat.
> TV8 Mont-Blanc et France Bleu Pays de Savoie participent par cette décision inique à un recul démocratique sans précédent par rapport aux scrutins précédents où toutes les têtes de listes avaient pu débattre.

Les candidat(e)s de la liste L'Humain d'abord et Guillaume Vaucouleur souhaitent interpeller énergiquement les quatre candidat(e)s invités. Comment peuvent-ils accepter que le pluralisme de l'information dû à chaque concitoyen(ne) puisse ainsi être remis en cause ?
  
 Nous informons ce jour Madame la juge, Présidente de la commission officielle de propagande de ce traitement inadmissible et injuste de l'accès aux médias.
  
Nous informons les organisateurs du débat que la décision de mobiliser nos candidat(e)s et sympathisant(e)s lors de celui-ci a été décidée : 
rendez-vous dès 17h vendredi 14, 
à la salle des Ursules à Thonon !



Manifestation de protestation le vendredi 14 mars, salle des Ursules


Ce matin avec Guillaume et Hakim, nous avons contacté la juge des affaires électorales sur Thonon, ainsi que le responsable du pluralisme du CSA, ils ne peuvent agir qu'après coup... pour sanctionner (!!!). Le directeur de radio-france pays de savoie a rappelé Guillaume, il maintient sa position de ne pas nous inviter.



samedi 15 mars 2014

70ème anniversaire de la signature du programme du Conseil National de la Résistance

Le Front de Gauche du Chablais,
Les candidat(e)s de la liste l’Humain d’abord à Thonon,

70ème anniversaire de 
la signature du programme du Conseil
National de la Résistance

SAMEDI 15 MARS  à 11 heures
Place de l’Hôtel de Ville à Thonon

Allocution de Guillaume VAUCOULEUR 
au nom des organisations appelant à ce rassemblement.


 devant le buste de Jean Moulin


 Jean Moulin, fut le premier président du CNR.

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ».
Ce programme, signé par tous le 15 mars 1944, est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc.




samedi 8 mars 2014

Journée internationale du droit des femmes


le 8 mars 
"Journée internationale du droit des femmes"

Femmes. Parité en politique, 

un trop long combat


Soixante-dix ans après avoir gagné 
le droit de vote, 
les femmes sont toujours sous-représentées 
dans les assemblées nationales. Et 
au sein des conseils municipaux ou régionaux, les postes supposés dévolus à la «nature» féminine leur sont largement confiés. Les préjugés ont la vie dure… 


L'équipe de la liste "L'humain d'abord à Thonon", pour marquer la "journée internationale du droit des femmes", a rebaptisée des noms de places et de rues, par des noms de femmes célèbres, trop peut nombreuses sur les plaques de rues à Thonon.
Marie-Claude Vaillant-Couturier
Rosa Luxemburg
Louise Michel
Rosa Parks
Frida Kahlo
Dulcie September
Geneviève De Gaulle-Antonioz
Françoise Dolto
Olympe De Gouges
Charlotte Delbo
Césaria Evora
Simone De Beauvoir
Antoinette Fouque


video


video

Soixante-dix ans après avoir gagné 
le droit de vote des femmes reste un acte fondateur, mais ! qui n’a pas rendu plus féminin le visage de l’Assemblée nationale. En 1993, elles sont 5,9 % à siéger, contre… 5,6 % en 1945. « La démonstration est faite que l’ordre sexué n’est pas déverrouillé »